Salih Al-Werdani

L’auteur, journaliste et activiste égyptien compte parmi les écrivains contemporains les plus connus. Il est né au Caire dans la capitale de l’Egypte en 1952 dans la famille Shafi’i (religion). A travaillé dans le domaine du journalisme et de la presse en Egypte. Il est l’auteur de nombreuses publications et de nombreux articles publiés dans des journaux égyptiens et non égyptiens et les fondateurs de « دار الهدف الاعلام » et « النشر قاهره » du Caire.

 

Environnement pédagogique :

 

Salih a grandi et grandi dans l’espace islamique de l’Égypte. Cette période a coïncidé avec les mouvements islamiques des années 70 selon la pensée sunnite et il a contacté ces courants. Il était un critique qui n’abandonnait pas leurs pensées. Par conséquent, en raison des incohérences de ces courants, il réfléchissait à une alternative à ceux-ci.

 

Le contexte de l’évolution intellectuelle :

 

Familiarité avec le personnage chiite et sa famille :

La fin des années 70 (1977 après JC) était un voyage en Irak. Là, il se rendit chez un de ses amis qui était cultivé, érudit et chiite. Il a également visité les sanctuaires sacrés de Bagdad et la mosquée chiite et a écouté des leçons, des conférences et des entretiens avec la jeunesse chiite. En conséquence, beaucoup d’illusions et d’imagination sur les chiites qui n’étaient pas correctes ont été résolues.

 

Familier avec les livres chiites :

Il est ensuite allé au Koweït et a rencontré des jeunes chiites et a étudié certains livres, à savoir le kitab al-Saqifa, le kitab Aqaed al-Imamiya et Al-muraje’at. Par sa recherche et ses efforts, il s’est rendu compte que le mauvais modèle est venu après le Prophète (saww), à partir de ce modèle, toutes les pensées qui ont rendu la vérité de l’islam erronée sont devenues évidentes, ainsi que des textes falsifiés et avec ses mots et ses récits ont couvert les vérités. Puis il s’est partagé dans Consolidation du vide et du faible et Perdre le droit. A également inventé diverses façons d’égarer les gens de la voie de Dieu.

 

Recherche sur le bon modèle :

Lorsque la découverte du bon modèle se termine, le faux modèle sera éclairci devant nous et la phrase à ce sujet est comparée aux Scripts, pas au rejal (رجال). Par conséquent, plusieurs questions lui sont venues à l’esprit dont la première de ces questions concernait la nature du droit après le prophète (saww).

 

Causes de la tendance au chiisme :

 

Caractéristiques du patrimoine chiite :

Selon les Al-Werdani, le chiisme basé sur le théorème de l’Imamat est un héritage chiite distinct de l’héritage sunnite. Il a également créé de nombreuses idées et opinions qui se reflètent dans la jurisprudence et la théologie.

 

La position de l’imam Ali chez les sunnites :

La place que les sunnites ont accordée à Imam Ali (as) est une surprise pour Al-Werdani. Le fait qu’Uthman avait la préséance sur l’Imam Ali malgré les œuvres et les vices qu’il avait commis. L’égalité de l’Imam Ali (as) avec Mu’awiya et l’attribution de petits et grands péchés à l’Imam (as) étaient d’autres facteurs qui l’ont surpris.

 

Dynamique de la jurisprudence chiite :

La question du « Fat’h Ba’b ijtihad » (فتح باب اجتهاد), qui a toujours été présente pendant de nombreux siècles de l’autre côté (sunnite), a attiré son attention dans le plan chiite. Par exemple, l’institution religieuse chiite (contrairement aux sunnites qui font des erreurs sur certaines questions comme la banque et l’usure.), dans le domaine de l’ijtihad, ils ont été très différents des sunnites.

 

Al-Werdani, après des études et des recherches approfondies, a découvert la légitimité de la religion des Ahl al-Bayt et le déni des religions sunnites. Il se convertit au chiisme et avec son expression a commencé à faire de la publicité et à promouvoir la religion des Ahl al-Bayt. Il a écrit de nombreux livres dont certains ont été imprimés.

 

En anglais • Autobiographies de convertis (de ceux qui se sont convertis au chiisme)