Mahnaz Reofi

Seyyed Mahnaz Reofi (né en 1349 / ville de Sanandaj) est une convertie de la secte bahaïe. Après de nombreuses épreuves, elle se convertit à la religion de l’islam et à l’école du chiisme.

Elle a cité l’existence de questions sans réponse sur les définitions du baha’isme comme raison de se détourner du baha’isme. Il critique le baha’isme dans ses livres.

Mahnaz Raofi est né en 1349 à Sanandaj. Elle est originaire de Sadate Tabatabayi, mais étant donné que son père était bahaï, elle est également resté bahaï. Elle dit que même si ses ancêtres étaient des musulmans bien connus, respectés et dignes de confiance, et que même maintenant leurs tombes sont honorées par les musulmans, ses grands-pères sont devenus bahaïs. Lui, ses frères, les épouses de ses frères et ses sœurs étaient des membres actifs des organisations bahaïes, de sorte que ses frères sont toujours considérés comme des leaders de la foi bahaïe en Iran. Raofi voulait seulement se convertir à l’islam et considère c’est de la grâce de Dieu, et quand cette question est discutée, elle dit que ses sentiments et sa passion dominent complètement son expression, bien qu’il ait payé un lourd tribut pour cela. Il dit : Bien que je sois une personne très émotive et axée sur la famille, j’ai été rejeté de ma famille parce que j’ai quitté la foi bahaïe, et je n’ai pas été autorisé à rencontrer ma famille après de nombreuses années, et mon père est également décédé pendant ces années, et ça m’est arrivé aussi, c’était très lourd.

 

Nous attirons votre attention sur l’un des entretiens importants avec cette dame libre en 1387 AH :

 

* Commençons l’interview par un bref historique de la secte baha’ie.

L’émergence du bahaïsme a commencé en 1260 avec la revendication d’un jeune homme nommé Seyyed Ali Muhammad qui se surnommait « Bab ». Seyyed Ali Muhammad Bab a d’abord revendiqué le mahdisme, puis a prétendu être Dieu. Cette personne a été exécutée par Amir Kabir à Tabriz après 9 ans quand il a réussi à gagner des partisans pour lui-même. Mirza Hossein Ali Noori était l’un des disciples du Bab qui après son exécution a affirmé « Je suis la manifestation d’Allah » et a dit que le Bab était mon évangéliste et que je suis le Mahdi promis et de cette façon il a revendiqué le Mahdisme et s’est appelé Bahá ‘u’llah et ses partisans bahaïs. Après Baha, son fils nommé Abbas Effendi, qui se faisait appeler « Abdu’l-Baha », c’est-à-dire serviteur de Baha, est devenu son successeur, et après lui Shawqi Effendi, qui était la petite-fille d’Abdu’l-Baha, a repris l’administration des affaires bahaïes. Après ces trois personnes et jusqu’à aujourd’hui, la direction des bahaïs est sous la responsabilité de « Bait al-Adl ». « Bait al-Adl » est un centre composé de 9 personnes, qui a été formé par Shawqi Effendi parce qu’il n’avait pas d’enfant pour prendre la direction des bahaïs. Tous les ordres administratifs et juridiques et en général toutes les questions bahaïes sont émis par « Bayt al-Adl » et tous les bahaïs sont subordonnés à ces 9 personnes. Les bahaïs considèrent que ces 9 personnes sont à l’abri de toute erreur et les considèrent ensemble (et non individuellement) comme exemptes de toute erreur.

* Autrement dit, croient-ils que ces 9 personnes sont innocentes ?

Ils disent que ces personnes sont inspirées par des inspirations occultes et sont infaillibles, et que chaque ordre émis par elles vient de Dieu et doit être suivi sans aucun doute.

* Comment ces personnes sont-elles sélectionnées ?

Ils sont choisis par les bahaïs eux-mêmes.

* Où se trouve Bait al-Adl ?

En Israël Le bahaï lui-même est mort en Israël et il est intéressant de savoir qu’il a dit que la qibla des bahaïs est la mienne et que vous devriez prier pour moi, et bien sûr quand il est mort sa tombe était en Israël et maintenant la qibla de tous les bahaïs sont envers Israël.

* Quand Bahaï était vivant, comment la prière lui était-elle récitée ?

C’est l’une des questions sans réponse de savoir comment prier une personne vivante ou comment il priait lui-même ! Il a prétendu être Dieu, mais dans certains textes, il s’est appuyé sur Dieu. Quand ils lui ont demandé la raison de ce problème, pourquoi dites-vous des contradictions, il a dit que vous êtes inconscient, mon apparence lit mon intérieur et mon intérieur lit mon extérieur !

* Quelle est la relation de cette secte avec le régime sioniste ?

Naturellement, « Bait al-Adl » est la plus importante et le centre de cette secte en Israël, et elle a des activités étendues et a de nombreux avantages économiques.

* Comment?

Parce que le mausolée des bahaïs est là, les bahaïs y vont en masse et c’est devenu un lieu touristique et a naturellement un bon revenu. De plus, les bahaïs eux-mêmes collectent de l’argent une fois tous les 19 jours avec diverses excuses et l’envoient en Israël. En dehors de cela, « Bait al-Adl » est exempté de payer des impôts au gouvernement israélien, ce qui est discutable. En outre, les membres de « Bait al-Adl » rencontrent le président d’Israël une ou deux fois par an. Bien sûr, c’est leur réunion ouverte, et naturellement, il y a de nombreuses réunions cachées. Je dois dire que les intérêts des sionistes sont partagés avec les bahaïs et c’est de détruire l’Islam.

* Pourquoi les bahaïs n’ont-ils pas revendiqué la primauté dès le début et déclaré d’abord que je suis le Mahdi promis, puis revendiqué la divinité ?

Du tout, avant l’affirmation de Baha, le Bab a fait une telle affirmation, et Baha était un disciple du Bab et a gardé le silence à ce sujet. Après l’exécution du Báb, certaines personnes ont affirmé que « je suis la Manifestation de Dieu » et ont dit que le Báb leur avait donné la bonne nouvelle de son apparition. Les baha’is ont également dit que j’étais en prison, ce qui m’est venu à l’esprit une fois et m’a inspiré moi, et j’ai réalisé que j’étais le Prophète. Et je ne le savais pas !

* Quel était le contexte d’une telle affirmation de Baha ?

Dal Gorky, l’ambassadeur de Russie en Iran, avait une relation étroite avec Baha, et chaque fois qu’il avait un problème, les Russes et les Britanniques venaient toujours sur les lieux et le sauvaient de la situation difficile, et cette question était tout à fait évidente et non un secret. L’histoire est venue lorsque les baha’is ont survécu à l’exécution et à la punition à cause du plan d’assassinat que les baha’is avaient planifié pour Naseruddin Shah et à cause de l’échec de l’opération d’assassinat, grâce au soutien de l’ambassade de Russie à Téhéran.

D’autre part, en regardant attentivement les enseignements et les principes de cette secte, on se rend compte que cette secte est complètement construite et développée et poursuit un but précis. Dans ce contexte, il est tout à fait compréhensible que le travail ici ait été le travail de la politique, de même qu’il existe de nombreux documents dans l’histoire, et il convient également de noter que les colonialistes ont utilisé les baha’is pour dévier du chiisme et du wahhabite vers Ils ont créé une déviation chez les sunnites.

Vous devez avoir entendu dire qu’Abdu’l-Baha a reçu le titre de « Monsieur » de ce pays à cause de ses services en Angleterre.

Dans son livre, il écrit que ma venue en Iran est la cause de l’éloignement de l’Iran et de l’Angleterre, et le résultat est tel que bientôt les Iraniens sacrifieront leur vie pour l’Angleterre. De plus, le premier haut-commissaire de Palestine pendant le protectorat britannique a décerné à Abbas Effendi (Abdu’l-Baha) le « Chevalier de l’Ordre de l’Empire britannique » en signe d’appréciation pour les services des baha’is pendant la Première Guerre mondiale.

* Quelle est la relation entre le Babisme et le Bahaïsme ?

Tout d’abord, je suggère que vous posiez une question aux baha’is. Certes, cette question fait penser aux gens désintéressés qui ont été trompés par le baha’isme que si le Bab est venu prêcher uniquement Baha, alors comment se fait-il qu’il ait apporté avec lui une multitude d’enseignements, dont aucun n’a été suivi.

* Comment?

Parce qu’il a été exécuté avant que ce chapitre ne soit mis en œuvre, et après le chapitre, les baha’is ont apporté de nouveaux enseignements et ont jeté tous les enseignements du Bab à la mer, et ce problème existe dans les travaux des baha’is.

Bien sûr, il existe une série de textes sur Bob qui indiquent que Bob avait un trouble mental. Ceci n’est pas non plus disponible pour tous les baha’is, à moins que quelqu’un ne le cherche, ne le trouve et ne le traduise en persan, et alors il se rendra compte qu’il ne comprend pas la signification du texte.

* C’est-à-dire que les textes du chapitre ne peuvent pas être traduits ?

Du tout, la grammaire et la syntaxe sont gravement défectueuses. Lorsqu’ils lui ont demandé pourquoi vous ne respectez pas les règles de base dans vos écrits, il a répondu que j’invente la grammaire et la syntaxe et que cette grammaire et cette syntaxe existantes ne sont pas correctes ! Et ce que je dis est vrai. Ou les règles étranges qui existent dans Babit. Par exemple, si une femme n’a pas d’enfant avec son mari, elle peut avoir un enfant avec un autre homme, et de nombreuses autres décisions controversées que le Bab a prises, comme dire que tous les livres sauf le Livre du Bab doivent être brûlés, ou que tous les lieux religieux, y compris la Grande Mosquée, soient incendiés et détruits et que seuls son édifice et sa tombe restent intacts.

Aucun de ceux-ci n’a été mis en œuvre et n’était censé être mis en œuvre. Lorsque vous demandez aux baha’is pourquoi ces décisions sont ainsi et pourquoi certaines d’entre elles ne sont même pas compréhensibles, ils disent que nous ne sommes pas des babis.

* N’acceptent-ils pas Bob ?

Ils disent eux-mêmes que le Báb était l’évangéliste des baha’is et ils acceptent le Báb comme une manifestation sainte et celui qui est apparu, mais immédiatement quand les règles folles du Báb sont mentionnées, ils disent que nous ne sommes pas des Bábí.

* Cela signifie-t-il qu’il y a une contradiction ?

Oui. C’est une contradiction parce que le baha’isme est issu du babisme.

L’un des débats sur le baha’isme est le mariage avec l’inceste. Dans ce cas, expliquez

que ce problème existe dans les règles baha’ies sous une forme ou une autre. Dans le livre saint, Bahir dit à propos du mariage que le mariage avec la femme du père est interdit et il n’a pas mentionné d’autres cas dans cette discussion, et cette question soulève des questions.

Quelle est leur réponse ?

On dit qu’il y a d’autres cas dans l’Islam et qu’il n’y avait pas besoin de les citer à nouveau ! Si le nom de la femme du père est mentionné dans l’islam comme une personne qui ne peut pas être mariée, alors pourquoi est-il seulement mentionné que c’est une question à laquelle ils ne peuvent pas répondre.

Shirin Ebadi a récemment déclaré que les baha’is ne devraient pas être sous pression parce qu’ils sont musulmans. Quel est le but d’appeler le baha’isme une branche de l’islam ?

Ils ne sont certainement pas musulmans du tout et ils croient fondamentalement que l’islam est obsolète et que la religion baha’ie est en train d’émerger. Ils disent ceci. De plus, ils considèrent Baha comme un dieu et disent que Dieu s’est manifesté en la personne de Baha et même maintenant ils adorent l’esprit de Baha. D’un autre côté, puisque les baha’is s’appelaient eux-mêmes le Mahdi promis, ils s’attachent ainsi à l’islam.

Naturellement, lorsqu’il prétend être Dieu, ce problème disparaît également. Ce que je veux dire, c’est que quelle est l’intention et la raison de soulever de telles questions,

c’est leur méthode. Où qu’ils soient, ils disent que nous sommes de vous. Face aux chrétiens, ils soulèvent également la même chose et disent que nous sommes une religion comme vous. Leur méthode de publicité est comme ça.

* Le baha’isme a un problème particulier avec le chiisme. Quelle est la cause?

Comme je l’ai dit, ils ont toujours essayé de se présenter à n’importe quelle religion ou religion s’ils y sont confrontés. Le même problème est vrai pour les chiites et ils essaient de faire semblant comme ça en surface, quand Baha lui-même a qualifié « chia » d' »abomination » et qu’il détestait les religieux et les érudits chiites et dans son esprit, il cherchait un moyen de détruire leur. Fondamentalement, le baha’isme a un gros problème avec deux problèmes dans le chiisme : l’un est la spiritualité et l’autre l’Achoura.

* Pourquoi Achoura ?

Ils savent aussi que tout est chiite d’Achoura. L’imam a également dit que tout ce que nous avons provient de Muharram et de Safar. Ils ont également compris que la force de l’islam et du chiisme vient de l’Achoura. Ils veulent qu’il n’y ait pas d’Islam, mais comme ils ont plusieurs visages, ils ont même écrit une lettre de pèlerinage spéciale pour l’Imam Hussein (que la paix soit sur lui) pour dire qu’ils acceptent l’Islam. J’étais moi-même baha’i et je sais que ce pèlerinage ne sera jamais lu ni ignoré. De plus, les baha’is célèbrent chaque année l’anniversaire de Baha et Bab le premier et le deuxième jour de Muharram. Quand on leur demande pourquoi ils célèbrent le martyre de l’Imam Hussain, ils disent que l’islam est devenu obsolète. Autrement dit, d’une part, ils ont une lettre de pèlerinage pour l’Imam Hussain (que la paix soit sur lui) et d’autre part, ils considèrent que l’Islam est abrogé. Il y a beaucoup de contradictions chez Bahá’í.

Quelles sont les méthodes pour attirer les non-bahá’ís par cette secte ?

Leur méthode consiste à laver le cerveau des gens. Premièrement, ils essaient de lui enlever toutes les croyances d’une personne et d’affaiblir sa foi, puis ils disent que maintenant vous devriez vous débarrasser de toutes vos croyances et vous préparer à accepter la foi baha’ie. Après cela, ils partent d’endroits qui intéressent l’autre partie. Ils disent que nous croyons en l’égalité des hommes et des femmes, la paix, l’unité de l’humanité, etc. font partie de nos croyances et nous nous efforçons d’y parvenir. C’est-à-dire qu’ils essaient d’éloigner de l’islam les gens qui n’ont pas une bonne connaissance de l’islam avec des sophismes, puis de les attirer avec de beaux slogans.

Combien de baha’is y a-t-il maintenant ?

L’un de leurs ordres à leurs followers est qu’ils essaient de se répandre autant que possible dans différentes villes et pays afin d’étendre leur présence partout. Concernant leur nombre, il faut dire qu’il y a environ 50 000 à 60 000 personnes réparties dans le monde entier. Bien sûr, les statistiques qu’ils se donnent sont très exagérées et ils disent que leur population est d’environ 300 000 personnes, ce qui n’est pas le cas.

* Les baha’is ont aussi une ordonnance concernant le caractère sacré de l’entrée en politique ?

Oui. Chez les bahá’ís, il est interdit d’entrer en politique, mais ce problème est superficiel et c’est exactement le contraire qui est pratiqué. Vous savez que les anciens baha’is ont été au centre de la politique, Abdu’l-Baha était en contact avec des rois européens et des officiels américains et leur a délivré des plaques dans lesquelles il les louait. George V et le roi ottoman faisaient partie de ces rois. Il est intéressant de savoir qu’Abdu’l-Baha a donné l’ordre d’attaquer l’Iran dans l’une de ces tablettes et a dit à l’un des rois britanniques que le moment était venu d’attaquer l’Iran. Cependant, ils ne doivent pas s’immiscer dans la politique et cette question est l’un de leurs principes.

* Quelle est la cause?

C’est un jeu. Comment se fait-il que ce respect n’existait pas à l’époque Pahlavi et Hoyda, qui était lui-même baha’i, est devenu le premier ministre, ou les membres de SAVAK, ou le Dr Ayadi Bahai Maslak, qui était le médecin spécial du roi. Dès la victoire de la révolution islamique, cette question a été soulevée à nouveau afin qu’aucune aide des baha’is ne soit accordée au gouvernement. Les bahá’ís n’ont participé à aucun des projets ou choses nationaux qui mènent à la construction du pays ou à son progrès. Aucun d’entre eux n’a même participé à la guerre et a dit que nous n’avions pas le droit de nous immiscer dans la politique. C’est une excuse pour les baha’is de ne pas aider le gouvernement et de ne pas être attirés par lui. De plus, il y a un autre commandement dans le baha’isme basé sur l’obéissance complète au gouvernement. C’est-à-dire que chaque prix, où qu’il se trouve, doit obéir complètement à son gouvernement.

* Depuis quand cet ordre a-t-il été émis ?

Au cours des dernières années, d’ailleurs, ils sont devenus très actifs et sont actifs, et maintenant chaque prix est obligé d’essayer d’attirer 3 à 5 familles de musulmans. Rien que l’année dernière, vous avez reçu l’ordre de participer aux élections législatives et de voter.

* Comment?

La raison en est que, de cette manière, ils peuvent prendre pied au parlement et tirer des avantages en communiquant avec un certain membre du parlement et en essayant de façonner ses pensées. C’est-à-dire que l’ordre était de contacter les représentants du parlement. Ils sont également allés dire avec des tours spéciaux que nous étions baha’is et qu’ils exprimaient nos opinions et qu’ils nous jugeaient ensuite.

* Quelle a été l’efficacité de ces publicités ?

Cependant, ils ont une compétence particulière pour créer de l’espace et essaient de préparer l’espace mental des gens à leurs objectifs. Même s’ils ne sont pas en mesure de donner un prix aux gens, ils essaient de ternir l’image de la République islamique dans l’esprit des gens. Autrement dit, leur problème est avec la République islamique, et ils feront tout leur possible dans ce sens.

* Pourquoi l’activité baha’ie s’est-elle intensifiée ces dernières années ?

Ils pensaient que la République islamique était en train d’être renversée, mais ils ont vu que la question était devenue autre chose, et pour cette raison, ils ont vu que s’ils n’essayaient pas, ils n’iraient nulle part. Ainsi, contrairement au texte explicite de Bahá’u’lláh, qui disait que vous devez obéir au gouvernement, ils n’obéissent pas à la République islamique, et le gouvernement a été contraint d’arrêter leurs dirigeants en Iran en raison de leurs activités illégales.

* Dans quels métiers les bahaïs sont-ils principalement actifs ?

Ils ont des emplois gratuits. Par exemple, elles sont actives dans la fabrication de lunettes, la production de vêtements, de tapis, d’ouvrages institutionnels et industriels, etc.

* Comment décririez-vous une journée de travail pour un prix ?

Les bahá’ís ont un plan pour chaque personne depuis l’âge de 3 ans jusqu’à la vieillesse. Golshan Tawhid est le nom des jardins d’enfants que les baha’is entrent dès l’âge de 3 ans, et les enseignements baha’is leur sont inculqués dès le début. Ces enseignements sont basés sur l’adoration de Baha et la création de la terreur en cas de désobéissance à son commandement. Un cours d’éthique est donné aux élèves du primaire à la douzième année afin que les pensées non bahá’íes puissent être supprimées de leur esprit. En plus de ces cours, les personnes doivent participer à une réunion obligatoire une fois tous les 19 jours, en cas de non-participation, elles seront sanctionnées. Au cours de ces activités, des responsabilités sont définies pour ces personnes qu’elles doivent accomplir. Une autre classe qui est formée est la classe « Négociations » ou « Iqan ». Après avoir terminé leurs études, ils sélectionnent des universités pour que les bahá’ís y étudient. Ils communiquent avec les universités américaines via Internet et passent des examens. Ils organisent également d’autres réunions telles que des fêtes d’enfants, des fêtes d’adolescents et des fêtes de jeunesse. Dans ces classes, ils ont des programmes, y compris des divertissements et des camps, qu’ils organisent sous une forme mixte et les divertissent de cette manière. En dehors de ces commissions auxquelles ils doivent participer et d’autres activités qu’ils ont, les baha’is sont constamment divertis et impliqués dans ces cours tout au long de la journée et c’est prévu pour eux de telle manière qu’ils n’ont même pas de risque de s’ennuyer.

Alors est-ce une astuce ?

Exactement. Dans ce cas, personne n’a la chance de penser et ils ne peuvent penser à rien d’autre qu’à Bahá’í.

* Que faisiez-vous?

J’étais institutrice de maternelle et responsable du comité de musique. De plus, j’étais également joueur de dulcimer et j’avais 15 élèves à qui j’ai appris à jouer de cet instrument. Cependant, nous allions à de nombreux cours et réunions et nos journées étaient complètement remplies.

* Avez-vous eu une relation avec des non-bahá’ís ?

Bien sûr, nous n’avions pas la chance de le faire à moins que ce ne soit prévu. Autrement dit, les formations ont dit que, par exemple, travailler sur une certaine personne, et nous l’avons fait sous leur supervision.

* Cela dit, quel est le processus de retour des baha’is de cette secte ?

C’est trop. Il y a beaucoup de ces personnes. Maintenant, je reçois de nombreuses lettres et e-mails disant que nous avons l’intention de quitter le baha’isme, mais nous n’avons pas le courage de l’exprimer, car tout baha’i qui revient de cette profession sera complètement rejeté et irrité par la famille et les organisations. . prendre

* Quelle est la principale raison de cette aversion pour le bahaïsme ?

Beaucoup de questions, d’inconnues et de contradictions.

* C’est-à-dire que ces questions n’ont pas de réponse ?

Ce ne sont que des sophismes et quelqu’un d’intelligent le comprendra parfaitement.

Es-tu devenu musulman grâce à ça ?

Oui. J’ai fui les contradictions. Tout avait des contradictions, et en réponse à ces contradictions, ils ne font que sophistiquer. J’avais l’habitude de parler à mes amis parfois et en réponse à leurs questions, ils ont dit que je n’avais pas eu de réponse à ma question et j’ai dit pourquoi ne demandez-vous pas, ils ont dit que nous demandons mais ils ne connaissent pas la réponse. Alors je dirais que pourquoi êtes-vous resté ici, ils ont dit que la réponse à cette question sera donnée plus tard ! Et « Bayt al-Adl » y répond.

* Est-ce que ça répond vraiment ?

Soit dit en passant, ce sont de vrais sophistes. Leur réponse est courte et a des milliers d’interprétations.

Tu parlais de devenir musulman

En plus de ces contradictions dans le bahá’ís, le vide spirituel et religieux nous gênait beaucoup, et pour cette raison je suis venu à l’islam, et parce que j’avais un fort sentiment de parenté et d’amitié avec les imams, je me suis converti au chiisme, car les imams sont une grande source pour combler ce vide. Bien sûr, je suis devenu chiite et j’ai connu cette grande source en lisant le livre « Qui est Ali » de M. Kampani. Ce livre a eu un grand impact sur moi et je recommande la lecture de ce livre à tout le monde.

Tu fais quoi maintenant?

Après m’être converti à l’islam, j’ai écrit des livres pour montrer le vrai visage du baha’isme et publié les livres « Pourquoi je suis devenu musulman », « Une lettre pour mon frère », « Abattoir d’amour », « Ombre » et « Déception « .

Il semble que plusieurs romans que vous avez écrits aient fait beaucoup de bruit dans les cercles baha’is en raison du format que vous avez choisi pour votre écriture.

Vous voyez, parce qu’il n’y a pas eu beaucoup d’histoire de tels livres jusqu’à présent, à l’exception d’Ayat et de Mahtadi, qui étaient deux des anciens de cette secte et qui sont revenus et ont écrit un livre à ce sujet, presque aucun livre à ce sujet n’a été écrit par Bahá. ‘ís qui sont revenus de Bahá’í, et naturellement À cause de cela, mes livres étaient un nouveau mouvement et c’était trop lourd pour eux. Bien sûr, de la part des formations, ils ont beaucoup travaillé sur moi et beaucoup argumenté pour me faire revenir. Ils se sont disputés avec moi pendant des heures pour changer mon chemin, qui a été l’un des jours les plus difficiles de ma vie. Ils n’arrêtaient pas de me dire que si tu ne revenais pas, tu serais sujet à la colère et à la destruction de Dieu, et Alhamdulillah, non seulement rien de tout cela ne s’est produit, mais je progresse chaque jour après être devenu musulman.

Je dirai quelques mots, vous en direz une phrase :

 

L’Islam

est le meilleur protecteur des coeurs.

 

Le chiisme

est la religion divine la plus complète.

 

 

Bahá’í est une secte politique coloniale .

 

Le prix d’un être humain

dépendant de formations qui a 2 visages ; Leur face extérieure est très opprimée, émotive, amicale, juste, serviable et utile, ce qui est le résultat d’enseignements de longue haleine des formations, et leur face intérieure est rapporteuse, rusée, travailleuse, en plus d’avoir rancune contre l’islam.

 

Les pires enseignements baha’is

sont les enseignements anti-islamiques et anti-religieux.

 

La meilleure façon de combattre le baha’isme

est de s’occuper des œuvres des baha’is et d’exposer leurs décisions incomplètes, comme la décision du voleur, qui dit que si une personne vole 3 fois, mettez un tampon sur son front. Maintenant, si nous supposons qu’il y a un sceau qui ne sera pas nettoyé jusqu’à la fin, si le voleur vole pour la quatrième fois, que doivent-ils faire de lui ?

 

 

Hazrat Ali ibn Musa al-Reza (paix soit sur lui) avec lequel des imams vous sentez-vous le plus proche ?

 

Votre

prière préférée après la prière de Kameel, Sahifah Sajjadiyeh.

 

Le meilleur jour de l’année

est le jour où je n’ai pas péché.

 

Le jour le plus dur pour toi

Après que je sois devenu musulman, mes parents étaient très contrariés et j’étais très contrarié par leur contrariété.

 

Quand as-tu pleuré ?

Un soir d’Achoura, ma mère m’a tellement manqué que j’ai pleuré à cause de ce désir.

 

J’espère

qu’un jour ma famille réalisera qu’elle a tort.

 

Je suis

toujours heureux parce que je crois en Dieu.

 

Je garde un bon souvenir de

mon premier voyage à La Mecque.

 

Le mauvais souvenir des

nuits où je discutais avec les officiers des formations.

 

Le dernier mot.

J’espère qu’un jour j’atteindrai la grâce du martyre en démasquant la secte baha’ie.

 

 

 

Cette dame Azadeh est l’auteur de plusieurs livres contre le baha’isme, qui sont les suivants :

 

Half-Hidden: Shadow of Sin: Memoirs of a Baha’i Survivor (2006)

Abattoir d’amour (1385)

Pourquoi suis-je devenu musulman ?

Une lettre à mon frère (1382)

Par morteza • La biographie de Mostabsarin • 1• Balises :