Définition scientifique de Chiite Rawafid

1) L’Imâm Bâqir, les bénédictions de Dieu soient sur lui, a dit à Djâ-bir :

ô Djâbir ! L’amitié pour nous est-elle suffisante pour qu’une personne prétende qu’elle est chiite ?

Et l’Imâm a ainsi continué :

Non, je jure par Dieu : notre chiite est celui qui a peur de Dieu et lui obéit. ô Djâbir ! Nos chiites ne sont connus que par leur modestie et par leur humilité ; ils sont des dépositaires, se remémorent beaucoup Dieu, font beaucoup de prières, jeûnent beaucoup, respectent leurs parents, aident leurs voisins qui sont misérables, pauvres, débiteurs et orphelins. Ils disent la vérité, lisent le Coran, ne parlent avec le peuple qu’avec de bonnes intentions et les gens de leurs familles se confient toujours à eux.

Al-Kâfî/vol.2/p.74

2) Définition de Rawafid:

« Il a dit: « Qu’Allah me faire votre sacrifice. Nous avons été appelés par un nom a cause du quelle nos dos ont été brisés, nos cœurs ont été tué ( ? sont mort), et les gouverneurs ont jugé licite de nous tuer – pour les hadiths qu’ils rapportent  »

L’Imam (a) dit: « Vous voulez dire Rafidah, n’es-ce pas? »

Il répondit: « Oui. »

L’Imam (a) dit: « Non, par Allah. Ce n’était pas eux qui vous ont appelés ainsi. C’était en fait Allah Qui a choisi ce nom pour vous. O Abou Mohammed, ne savez-vous pas qu’il y avait 70 hommes parmi les Israélites qui ont rejeté le Pharaon et son peuple lorsque leur déviation leurs a été prouvé? En conséquence, ils ont rejoint Moussa (a) quand ils savaient qu’il avait été du parti de droite. Parce qu’ils ont rejeté le Pharaon, la parti de Moussa les appela Rafidah – (ceux qui rejettent) -. Ils étaient les meilleurs des adorateurs parmi les individus du parti de Moussa (a). De plus, ils ont été les plus affectueux envers Moussa, Haroun et leurs descendants.

Et puis, Allah, Puissant et Majestueux a ordonné à Moussa, par moyen de révélation, d’enregistrer ce nom pour ces gens dans la Torah, car Il l’a choisi pour eux. Moussa (a) l’a fait. Allah, alors choisit ce nom afin de l’utiliser pour vous.

O Abou Mohammed, les autres a rejeté le bien et vous avez rejeté le mal et tenu sur le bon.

Quand les gens  allaient dans des directions différentes et (se sont) séparées en différentes sectes, vous êtes allé avec la famille de votre Prophète Mohammed (s).

Vous avez donc opté pour ce qu’Allah a choisi, choisi ce qu’Allah a choisi et voulu ce qu’Allah a voulu.

Profitez de la bonne nouvelle. Sûrement, profiter de la bonne nouvelle. Vous êtes, par Allah, les gens de compassion, (dont) leurs actes vertueux seront acceptés et malversations seront négligés. Pour celui qui ne vient pas à Allah, au Jour de la Résurrection, avec les mêmes croyances que vous avez, ses bonnes actions ne seront pas acceptées et ses méfaits ne seront pas négligés »

Al-Sadouq, Fadha’il al-shi’a, hadith # 18

3) Le sixième Imam Ja’far ibn Muhammad as-Sadiq (as) a dit:

« Voici les décrets religieux. (…) Il est obligatoire de chérir les amis de Allah le Sublime et de haïr et désavouer leurs ennemis qui ont opprimé les membres de la maison de Muhammad, déchirèrent leurs rideaux de respect; ont saisi la parcelle de terre appelée Fadak appartenant à Fatimah; ont retenu son héritage; ont usurpé son droit et de droit de son mari par la force; ont essayé de mettre sa maison en feu ; ont établi l’oppression ; et ont changé la Sounnah du Prophète de Dieu.

Il est obligatoire de détester le parti perfide, les déviateurs et les apostats.

Il est obligatoire de détester ceux qui sont coupables de parjure à Jamal, les oppresseurs de la bataille de Siffin, et ceux qui ont abandonné la religion dans Nahravan.

Il est obligatoire de détester les meurtriers – du premier au dernier.

Il est obligatoire de détester ceux qui maltraitèrent la chamelle envoyée à la tribu des Thamud.

Il est obligatoire de détester l’assassin du Commandeur des Croyants.

Il est obligatoire de détester tous ceux qui ont assassiné les membres de la Maison du Saint Prophète.

Il est obligatoire d’aimer les croyants qui ne se détournèrent pas de la religion après la mort du Prophète (saws), tels que: Salman le persan; Abu Dharr Al-Ghifârî; ibn al-Miqdad Aswad al-Kindi, Ibn Ammar Yaser; Jabir ibn Abdullah Ansari ; Haziqat ibn al-Yaman, Abil ibn Haysam Tayhan; Sahl Ibn Hanif; Abi Ayoob Al-Ansari, Abdullah Ibn Samet; Ebadat ibn Samet; Khuzayma ibn Sabit Zul-Shuhadatayn; Abi Sa’id al-Khidry, et d’autres qui ont suivi leur voie et ont agi comme ils le faisaient. Il est obligatoire d’aimer ceux qui les ont pris comme leurs modèles et leur suivi … »

Source : Cité dans Al-Khisal, Abu Ja’far Muhammad ibn Ali ibn al-Hussein ibn Musa ibn Babooyeh al-Qumi, connu comme SHEIKH SADOOQ