Honorable converti, Martyr Sheikh Abdullah Dehdoh (Maghreb):‎

Abdullah Dehdoh est né au Maroc en 1966 égal à 1344. Lui, qui était d’origine maghrébine, a été influencé par les enseignements d’Ahl al-Bayt (la paix soit sur lui), après de nombreuses recherches et méditations et études, il s’est converti au chiisme et en raison de son vif intérêt pour l’islam et la culture d’Ahl al-Bayt (que la paix soit sur lui), il entra à Varad en 1359 pour étudier les sciences du séminaire, devenu le Séminaire de Qom.

 

 

Après avoir terminé un cycle d’études et acquis les premières connaissances islamiques, le jeune Abdullah Dehdoh se rend en Belgique pour promouvoir les questions islamiques et, parallèlement à ses activités, il obtient également une licence en sciences naturelles d’une université belge.

 

Après quelques années, ce clerc martyr retourna en Iran et dans la ville sainte de Qom pour poursuivre ses études. Il est retourné en Belgique après avoir suivi des cours de jurisprudence islamique et de principes et enseignements islamiques au séminaire de Qom et a commencé ses activités de prédication en créant le « Centre et mosquée Imam Reza (que la paix soit sur lui) » dans la ville de Bruxelles.

 

Au cours de son activité, il a pris des mesures efficaces en publiant la culture d’Ahl al-Bayt (la paix soit sur lui). Parmi eux, « l’organisation de cultes et de cérémonies religieuses », « l’auteur de plusieurs volumes de livres (comme le livre « Al-Horiya Man Jahehe Al-Nazar Al-Islam et Al-Gharb ») et « Formation de plus de deux cents étudiants ».

 

Il a également participé à la publication de certaines publications influentes en français concernant la jurisprudence et les croyances populaires parmi les musulmans européens.

 

Cette personnalité cultivée a voyagé dans de nombreux pays européens pour donner des conférences et publier l’école d’Ahl al-Bayt (la paix soit sur lui) et a participé activement à des conférences internationales.

 

Au cours de ses activités en Belgique, le martyr Cheikh Abdallah a introduit des centaines de personnes de ce pays et du Maroc à l’école d’infaillibilité et de pureté d’Ahl al-Bayt (que la paix soit sur lui), et les étudiants de ce professeur martyr enseignent actuellement dans des universités en Belgique. et d’autres pays européens. .

 

Son dernier voyage était à Karbala Muala et Atbat Aliat pour visiter le sanctuaire de Sayyed et le chef des martyrs de Hazrat Imam Hussain (AS).

 

Enfin, Abdullah Dehdoh fut martyrisé par des terroristes le 22 mars 1390, alors qu’il se préparait à la prière maghrébine.

 

Selon les rapports de Wasileh, à la date mentionnée, certaines personnes ont attaqué la mosquée de l’Imam Reza (que la paix soit sur lui) et l’ont incendiée. Dans cet incendie, Abdullah Dehdoh est mort asphyxié par la fumée de l’incendie. Le principal accusé a déclaré lors des audiences du tribunal qu’il voulait se venger des Syriens tués par les chiites.

 

Le corps de Dehdoh a été transporté dans sa ville natale de Tanger Maghreb et y a été enterré. La justice belge a également condamné le principal accusé à seulement 27 ans de prison.

 

Le martyr Dehdoh laisse dans le deuil quatre enfants.