Le Hadith « Salouni » et la supériorité scientifique du Commandeur des Croyants Ali (p)

La Question : Les Savants Sunnites comment ont-ils cité le hadith selon lequel l’Imam ‘Ali (que la paix soit sur Lui) a dit : «سَلونى قَبْلَ أن تَفْقِدونى» = Demandez-moi avant que je ne sois pas parmi vous ? Et aussi, ils ont cité ce récit de quelles personnes ?

La Réponse : Dans les sources sunnites, il y a beaucoup de Récits selon lesquels le l’Imam ‘Ali (que la paix soit sur Lui) a dit : «سَلونى قَبْلَ أن تَفْقِدونى» = Demandez-moi avant que vous perdiez-moi. Par exemple, dans son « Mustadrak », Hakim dit : L’Imam ‘Ali (que la paix soit sur Lui) dit à haute voie sur le minbar :

« سلوني قبل أن لا تسألوني ، ولن تسألوا بعدي مثلي»

 » Demandez-moi avant que vous perdiez-moi. Vous ne trouvez aucune personne comme moi afin de lui demander.  » (1)

Et dans son Tafsir, Ibn Kathir a cité de l’Imam ‘Ali (que la paix soit sur Lui) deux hadiths par deux chaînes de transmission :

«لا تسألوني عن آية في کتاب الله تعالى ولا سنّة عن رسول الله (صلى الله عليه وآله) إلاّ أنبأتکم بذلک»

 » Je connais les réponses de toute question que vous demandez du Saint Coran et de la Tradition du Saint Prophète (que le salut de Dieu soit sur Lui et sur sa Famille).  » (2)

Et dans son  » Al-Riyâdh al-Nadhirah « , Muhib Al-Din Tabari a écrit : L’Imam ‘Ali (que la paix soit sur Lui) a dit :

«سلوني ، والله لا تسألوني عن شيء يکون إلى يوم القيامة إلاّ أخبرتُکم ، و سلوني عن کتاب الله ، فوالله ما من آية إلاّ وأنا أعلم أبليل نزلت أم بنهار في سهل أم في جبل»

 » Ô gens ! Demandez-moi ! J’en jure par Allah, Je connais les réponses de toute question que vous demandez des informations de l’avenir jusqu’au jour de la Résurrection. Demandez-moi du Livre d’Allah. J’en jure par Allah, Je connais le lieu et le temps où les versets coraniques sont descendus.  » (3)

Abu Na’im a écrit dans son « Hulyat Al-Awliyâ’ » que l’Imam ‘Ali (que la paix soit sur Lui) a dit :

«والله ما نزلت آية إلاّ وقد علمتُ فيم اُنزلت ، وأين اُنزلت ، إنّ ربّي وهب لي قلباً عقولاً ولساناً سؤولاً»

 » J’en jure par Allah ! Je connais le lieu et la cause de la Révélation des versets coraniques. Parce qu’Allah m’a donné un cœur le plus efficace et une langue le plus parlant.  » (4)

Ou IL disait :

«سلوني قبل أن تفقدوني ، سلوني عن کتاب الله ، وما من آية إلاّ وأنا أعلم حيث اُنزلت بحضيض جبل أو سهل أرض ، وسلوني عن الفتن فما من فتنة إلاّ وقد علمتُ من کسبها ومن يُقتل فيها»

 » Demandez-moi avant que vous perdiez-moi. Demandez du Livre d’Allah (le Saint Coran). Méfiez-vous ! Je connais le lieu où les versets coraniques sont descendus, dans la montagne ou dans un territoire plat. Demandez des désordres, je connais ce qui cause ce désordre et qui sera tué dans ce désordre.  » Ce Récit a été cité par l’Imam Ahmad Ibn Hanbal disant : Il a été cité de lui, les autres paroles semblables. (5)

Et il a été cité que l’Imam (que la paix soit sur Lui) fut assis sur le minbar de Koufa, portant l’armure et le turban du Saint Prophète (que le salut de Dieu soit sur Lui et sur sa Famille). Puis IL dit :

«سلوني قبل أن تفقدوني; فإنّما بين الجوانح منّي علم جمّ ، هذا سفط العلم ، هذا لعاب رسول الله(صلى الله عليه وآله) ،هذا ما زقّني رسول الله(صلى الله عليه وآله)زقّـاً زقّـاً ; فوالله لو ثُنِيتْ لي وسادة فجلستُ عليها لأفتيتُ أهل التوراة بتوراتهم ، وأهل الإنجيل بإنجيلهم ، حتّى يُنطق الله التوراة والإنجيل فيقولان : صدق عليٌّ قد أفتاکم بما اُنزل فيَّ وأنتم تتلون الکتاب أفلا تعقلون»

 » Demandez-moi avant que vous perdiez-moi. En vérité, J’ai beaucoup de connaissance dans mon cœur, cela est la cassette du parfum de la connaissance. C’est le suc de la Connaissance du Messager d’Allah (que le salut de Dieu soit sur Lui et sur sa Famille). C’est une connaissance que le Saint Prophète (que le salut de Dieu soit sur Lui et sur sa Famille) a placé dans ma poitrine. J’en jure par Allah ! Si j’assieds sur le trône de la connaissance, je répondrai aux gens de la Torah par la Torah et aux gens de l’Évangile par l’Évangile jusqu’à ce qu’Allah oblige la Torah et l’Évangile à parler et ils disent : ‘Ali dit la vérité, certes il vous a répondu par ce qu’il a été descendu à moi. Est-ce que vous qui récitez le Livre, êtes-vous donc dépourvus de raison?  » Ce hadith a été cité par Chaykh al-Islam Hamawi dans son « Farâ’îd Al-Samtayn » citant Abu Saïd. (6)

Dans son « Al-Çawâ’ïq » Ibn Hadjar a cité de Saiid Ibn Mosayyib qu’il a dit : Parmi les Compagnons du Saint Prophète (que le salut de Dieu soit sur Lui et sur sa Famille), ce n’est qu’Ali Ibn Abu Tâlib qui a dit « Demandez-moi ». (7)

Inutile de rappeler que : Avant notre Maître le Commandeur des Croyants ‘Ali (que la paix soit sur Lui), son frère et son fils de l’oncle paternel le Saint Prophète (que le salut de Dieu soit sur Lui et sur sa Famille) a dit mainte et maintes fois :

«سلونى عمّا شئتم»

« Demandez-moi de ce que vous voulez.  »

Ou IL a dit : «سلوني سلوني», ou IL dit :

«سلوني ولا تسألوني عن شيء إلاّ أنبأتُکم به»

 » Demandez-moi. Et Je connais toutes les réponses de vos questions.  » (8)

Nous ne connaissons que deux nobles hommes dans l’Histoire qui mettent eux-mêmes sous les questions les plus difficiles et disent à haute voix : Demandez-moi (Posez-moi) et répondent à toutes les questions. (9)

____________________________________________________________________________

1.Ce Récit a été cité par Hakim dans  » Al-Mustadrak Alal Çahihayn « , Vol. 2, P. 466 et Vol. 2, P. 506, Hadith N° 3736. Et Thahabi l’a considéré comme un Hadith Sain.

2.Ibn Kathir dans son Tafsir (Vol. 4, P. 231) l’a cité par deux chaînes de transmission disant :  » Il a été cité par les différentes chaînes de transmission.  »

3. » Djâmi’ Bayân al-Ilm « , d’Abu ‘Omar, Vol. 1, P. 114, et P. 137, Hadith N° 637 ;  » Al-Riyâdh al-Nadhirah « , de Muhibb Al-Din Tabari, Vol. 2, P. 198 et Vol. 3, P. 147.

4.Abu Na’im l’a cité dans son « Hulyat Al-Awliyâ’ », Vol. 1, P. 68, et l’a mentionné dans son « Miftâh Al-Sa’âdat », Vol. 1, P. 400.

5. » Yanâbi’ Al-Mawaddat « , Vol. 1, P. 72.

6. » Farâ’ïd Al-Samtayn « , vol. 1, P. 341, Hadith N° 263.

7.L’Imam Ahmad Ibn Hanbal, dans son Manâqib, P. 153, Hadith N° 220 et Muhibb Al-Din Tabari dans son Al-Riyâdh al-Nadhirah, Vol. 2, P. 198 et Vol. 3, P. 146 et Ibn Hadjar dans son Al-Çawâ’ïq, P. 76 l’ont cité.

8. » Çahih Bokhari « , Vol. 2, P. 46, Vol. 10, P. 240-241, Vol. 1, P. 200, hadith N° 515 et Vol. 6, P. 2660, Hadith N° 6864.

9. » Une Sélection Complète d’Al-Ghadîr « , Chafi’ï Châhroudi, P. 543.

AUTEUR: BALAGHAH.NET