L’Infaillibilité des Imams

L’Infaillibilité des Imams
Nous croyons que l’Imam doit être, tout comme le Prophète, infaillible, c’est-à-dire, volontairement ou involontairement, depuis son enfance jusqu’à sa mort. Il doit être aussi dépouillé de toute impureté, incapable de commettre une erreur ou de faire l’objet de perte de mémoire, car les Imams, à l’instar des Prophètes, sont les protecteurs et les défenseurs de la Foi, et l’argument qui nous conduit à croire à l’infaillibilité des Prophètes doit nous conduire également à croire à l’infaillibilité des Imams(92). Et il n’est pas impossible pour Allah Tout-Puissant de réunir en la personne d’un Imam, toutes ces qualités, pour en faire un modèle de perfection, tout comme IL le fait avec les Prophètes(93).

Les Qualités de l’Imam et son Savoir
Nous croyons que l’Imam, tout comme le Prophète, est supérieur à tout le monde en matière de qualités morales, telles que le courage, la générosité, la piété, la véracité, la justice, la prudence, la sagesse et la bonne moralité. L’argument qui appuie cette affirmation est le même que nous avons invoqué pour justifier la nécessité de possession de telles qualités par les Prophètes.

L’Imam tire son Savoir, sa Sagesse et les Commandements Divins du Saint Prophète ou du précédent Imam, lequel les tire lui-même du Prophète. L’Imam comprend chaque vérité par une Inspiration Divine et grâce à une force intérieure dont Allah l’a doté. Chaque fois qu’il se penche sur quelque chose pour en connaître la vérité, il y parvient sans risque de se tromper, et sans avoir besoin de preuves rationnelles ni d’explications d’instructeurs(94), et ce bien que son Savoir soit susceptible de s’élargir et de s’approfondir(95). La preuve en est cette « Prière de demande » du Prophète: « O Seigneur! Accrois ma Connaissance » (Sourate Tâhâ, 20:114).

Cette réalité devient évidente lorsqu’on étudie la biographie des Saints Imams tout comme l’étude de la biographie du Saint Prophète permet de se rendre compte de la suprériorité de son Savoir et de sa Perfection Spirituelle.

L’histoire projette une ample lumière sur le fait que les Saints Imams n’ont reçu aucune instruction de personne et qu’ils n’ont rien appris d’aucun instituteur ni d’aucun éducateur. Depuis leur plus tendre enfance jusqu’à leur maturité, ils n’ont appris la lecture et l’écrire de personne. L’histoire ne nous dit point qu’ils fussent allés à l’école ou qu’ils eussent eu des professeurs à aucun moment de leur vie. Malgré cette absence de processus normal de l’apprentissage, nous savons que personne n’a pu atteindre leur haut niveau de Connaissance et d’érudition(96). Lorsqu’on leur posait n’importe quelle question, ils répondraient promptement. Ils n’ont jamais eu à prononcer la phrase: « Je ne sais pas »(97), ni à demander à quelqu’un qui leur posait une question, d’attendre jusqu’à ce qu’ils en trouvent la réponse dans des livres ou après un délai de réflexion(98).

Hormis les Prophètes et les Imams, on ne peut citer personne dans l’histoire parmi les gens instruits qui, sans avoir fait d’études ni reçu d’éducation auprès d’un autre savant, n’ait aucun doute ou aucune difficulté à propos d’un problème ou une question qui lui est soumis, car ainsi est faite la nature humaine depuis toujours.

Obéir aux Imams
Nous croyons que les Imams font partie des « gens d’autorité » à qui l’obéissance est rendue obligatoire par Allah dans le Saint Coran(99). Ce sont eux qui sont les témoins de ce que font les gens(100). Ce sont eux qui conduisent les gens vers la Porte menant vers Allah(101). Ils sont le Trésor de la Connaissance Divine(102), les Narrateurs des Révélations d’Allah, les piliers du Monothéisme et les Gardiens de la Religion d’Allah.

Selon la tradition du Saint Prophète, les Imams sont la Source de Paix et de tranquillité pour l’humainté et les protecteurs des gens contre l’influence de Satan. Leur position parmi les habitants de la terre est similaire à celle des étoiles pour les habitants de cieux(103). Le Saint Prophète a dit: « Ils (mes Ahl-ul-Bayt) sont l’Arche de Noé. Quiconque y monte sera sauvé, et quiconque s’en éloigne se noiera »(104), ce qui veut dire que quiconque suit les Saints Imams sera béni et quiconque ne les suit pas sera ruiné. Le Verset coranique suivant a été révélé par Allah à leur propos: « Ils sont les serviteurs honorés d’Allah, qui ne parlent que lorsqu’Allah a parlé, et qui n’agissent que conformément aux Commandements d’Allah » (Sourate al-Anbiyâ, 21:27).

Et c’est à propos de ces mêmes Saints Imams que « Ayat al-Tat-hîr » a été révélé: « O vous les descendants élus du Prophète (Ahl-ul-Bayt)! Allah veut éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement » (Sourate al-Ahzâb, 33:33)(105).

En effet, Allah a gardé les Saints Imams totalement purifiés de toute souillure, étant donné qu’ils sont la lumière rayonnante de la Maison du Prophète.

Nous croyons que les Commandements des Imams sont ceux-là mêmes d’Allah, de même que leurs prohibitions sont celles d’Allah. leur obéir ou leur désobéir, c’est obéir ou désobéir à Allah. Les aimer et avoir de la déférence pour eux, c’est aimer et avoir de la déférence pour Allah. Eprouver de l’animosité à leur égard, c’est éprouver de l’animosité envers Allah(106). Désobéir à leurs Commandements équivaut à désobéir aux Commandements du Saint Prophète(107). C’est pourquoi il incombe à tout le monde de se soumettre aux Saints Imams, d’obéir à leurs Commandements et de suivre leurs Enseignements.

Pour cela nous croyons que tous les Commandements religieux puisent leur force dans les Enseignements sacrés des Imams et qu’ils doivent être appris d’eux seuls.

Nous ne pouvons pas nous acquitter de nos responsabilités si nous recevons les Préceptes religieux de quelqu’un d’autre. Le Musulman doit se contenter des Commandements qui lui parviennent authentiquement des Saints Imams(108), car ceux-ci sont comme l’Arche de Noé: quiconque s’y embarque est sauvé, et quiconque s’en écarté est noyé et emporté par les vagues de la pollution et de la dégradation matérialiste et satanique.

A présent il n’importe pas de montrer que les Saints Imams sont les Vrais Successeurs du Saint Prophète et qu’ils détiennent les rênes du Gouvernement Divin, car l’époque des Imams est déjà bien lointaine, et en démontrant ce fait nous ne pourrons pas leur restaurer leurs droits ni faire revenir leur époque. Ce qui est important maintenant, c’est de savoir, comme nous l’avons déjà dit, qu’il nous faut nous référer aux Saints Imams pour accéder à la Guidance Divine et pour comprendre avec exactitude les prêches du Saint Prophète, car se contenter de se référer à des narrateurs et des savants qui n’avaient pas été éclairés par la Connaissance des Saints Imams équivaudrait à dévier du Droit Chemin de l’Islam, et ne permet pas au Musulman d’être sûr de bien s’acquitter de ses obligations religieuses.

Etant donné l’existence de divergences de vues irréconciliables entre les différences Ecoles juridico-religieuses, concernantles status légaux de l’Islam, le Musulman ne peut donc que choisir l’une d’entre elles, et ce choix ne doit se faire qu’après un examen approfondi de ces différentes Ecoles et après avoir acquis en son âme et conscience la conviction intime que l’Ecole choisie lui permettra de connaître les vrais Préceptes d’Allah et de s’acquitter correctement de ses obligations religieuses telles qu’elles ont été promulgées par Allah. Car de même que le Musulman a le devoir de connaître avec certitude les obligations religieuses qui lui sont imposées par Allah, de même il doit acquérir la certitude de bien s’en acquitter puisque, selon les juristes, « La certitude de l’existence d’une obligation religieuse exige logiquement la certitude de son accomplissement ».

Or, la preuve absolue, ou la certitude exigeée, nous impose l’obligation de nous référer aux Saints Imams d’Ahl-ul-Bayt comme étant, après le Saint Prophète, la référence originelle des Préceptes d’Allah. Cette preuve, nous l’avons au moins dans le hadith suivant sur l’authenticité duquel les chaînes de transmetteurs Sunnites et Chiites sont d’accord: « Je vous laisse ce par quoi vous ne vous égarerez jamais tant que vous vous y accrocherez: les Deux Poids (al-Thaqalayn) qui sont l’un plus grand que l’autre: le Livre d’Allah (le Saint Coran) qui est comme une corde suspendue du Ciel vers la Terre, et mes Ahl-ul-Bayt (les Descendants élus du Saint Prophète). rappelez-vous! Ces deux (legs) ne se sépareront jamais l’un de l’autre jusqu’à ce qu’ils me rencontreront au Kawthar (le Bassin), au Paradis »(109).

Si on réfléchit bien à ce hadith authentique, on ne peut qu’être convaincu de sa grande et profonde signification. Le Prophète nous y dit clairement qu’il nous a laissé un legs et que « tant que nous nous y accrochons, nous ne nous égarerons jamais ». Et ce qu’il nous a laissé, ce sont les Deux Poids, qui sont inséparables, comme s’ils formaient une seule chose. Il ne suffit donc pas de s’attacher à l’un d’eux seulement, et c’est seulement en s’attachant à tous les deux que nous pourrons ne pas nos égarer après lui. Et lorsqu’il dit: « Ils ne se sépareront pas l’un de l’autre jusqu’à ce qu’ils me rencontrent au Bassin », il nous indique que quiconque les sépare et ne s’accrochepas à tous les deux ensemble ne sera jamais bien guidé. C’est pourquoi ils sont « l’arche de Noé » (le Sauveur) et un Refuge sûr pour les habitants de la Terre. Celui qui ne s’y accroche pas se noie dans les labyrinthes de la déviation, et ne saurait échapper au périssement. Cela signifie que se contenter de les aimer sans appliquer leurs Paroles et sans suivre leur Voie n’est qu’une fuite devant la Vérité et une attitude propre à celui qui est aveuglé par le fanatisme, l’esprit de corps et le sectarisme, et qui ignore la méthode correcte d’explication d’une parole arabe claire et simple.