Le droit de la femme à résider dans la maison après le décès de son mari:

Si le mari, de peur que son épouse ne devienne sans-abri après sa mort, lui accorde le droit de résider dans leur demeure tant qu’elle sera en vie, est-ce qu’après la mort du mari, les héritiers peuvent-ils interdire à la femme de vivre dans la maison?
Si le mari, de peur que son épouse ne devienne sans-abri après sa mort, lui accorde le droit de résider dans leur demeure tant qu’elle sera en vie, est-ce qu’après la mort du mari, les héritiers peuvent-ils interdire à la femme de vivre dans la maison?

Réponse du grand Ayatollah Ali Khamenei :

en droit islamique, un tel contrat est appelé « Omra » (contrat à vie) et avec la mise en œuvre de ce contrat, la femme a le droit de résider dans la maison aussi longtemps qu’elle sera en vie, même si la maison était le seul héritage dont les héritiers avaient hérités de leur père, ils ne peuvent pas l’empêcher d’y résider.