LA TOMBE SELON LES ECRIES (Les étapes):

LA TOMBE

La tombe est l’une des étapes les plus terrifiantes et les plus désolantes du voyage vers l’Autre monde.

?Le premier obstacle:

??la désolation de la tombe:??

Il est dit dans « Man lâ Yah-dhuruh-ul-Faqîh » d’al-Cheikh al-Çadûq que la tombe comporte des terreurs affreuses.

Aussi ne doit-on pas entrer le mort d’un coup dans sa fosse.
On doit le déposer d’abord près de celle-ci et on attend un peu jusqu’à ce que le mort se prépare à cette entrée.

Puis on doit le rapprocher encore un peu plus de la fosse et on attend là encore quelques minutes avant de le déposer enfin dans son tombeau.

Reference :
Man lâ Yah-dhuruh-ul-Faqîh, d’al-Chiekh al-Çadûq, 1/ 170

Le Deuxième obstacle:

??la pression de la tombe:
C’est un obstacle tellement difficile qu’il est insupportable pour l’homme même de l’imaginer.

l’Imam Ali (as) dit:
«Ô serviteurs d’Allah L’après-mort c’est la tombe. Elle est plus dure que la mort pour celui qui n’a pas obtenu le pardon. Méfiez-vous donc de son étroitesse, son exiguïté, son obscurité et sa désolation.
La tombe s’écrie chaque jour: «Je suis la maison du dépaysement, je suis la maison de la désolation, je suis la maison des vers» La tombe peut être aussi bien un des jardins du Paradis qu’une des fosses de l’Enfer (…) La vie des bêtes sauvages dont Allah a prévenu Ses ennemis consiste en 99 serpents qu’Il lâche sur le mécréant dans sa tombe: ils mordent sa chair, brisent ses os et continuent à le visiter jusqu’au Jour de la Résurrection. Si l’un de ces serpents soufflait sur la terre, celle-ci deviendrait stérile Ô serviteurs d’Allah Vos âmes si fragiles et vos corps si délicats et si chétifs, qu’il leur suffit d’un rien pour les détruire, sont trop faibles pour supporter de telles épreuves».

Reference :
Bihâr al-Anwâr, 6/ 218

?Le Troisième obstacle:

L’interrogatoire de Munkar et Nakîr dans la tombe:

??L’Imam al-Sâdiq (as) dit: ??
«Il n’est pas au nombre de nos chiites (adeptes, partisans) quiconque renie trois choses:
l’Ascension (al-Mi’râj), l’interrogatoire dans la tombe et l’intercession».

Reference :
Bihâr al-Anwâr, 6/ 223

??Il est rapporté que les deux Anges (Munkar et Nakîr) arrivent sous une forme terrifiante, avec une voix comme le tonnerre et des yeux pareils à l’éclair. Et ils interrogent:

??Qui est ton Seigneur?
??Qui est ton Prophète?
??Quelle est ta religion?
??Quel est ton kitab?
??Quel est ta Kibla?
??Qui est ton imam?

Reference :
Bihâr al-Anwâr, 6/ 223
Et étant donné qu’il est difficile pour le mort de répondre dans une situation terrifiante comme celle-ci, il est normal qu’il ait besoin d’aide.

De là la raison d’être du talqîn (la dictée, l’inculcation), lequel doit se faire dans deux endroits:
??1. 1- Lorsqu’on est en train de le déposer dans la tombe, et là il est recommandé que l’on tienne son épaule droite avec la main droite et son épaule gauche avec la main gauche et qu’on le secoue et le remue pendant la dictée et son dépôt dans la tombe.
??2. 2- Après l’enterrement, il est recommandé que l’un de ses proches, notamment son tuteur, s’assoit près de du côté de la tête du mort, (lorsque les autres participants au cortège funèbre seront partis), pour lui faire à haute voix le talqîn.
Il est recommandé que celui qui fait le talqîn pose ses mains sur la tombe et y rapproche sa bouche, car il est dit que lorsque les deux Anges entendent ce talqîn, Munkar dit à Nakîr: «Repartons. On lui a dicté l’argument (la réponse) l’interrogatoire n’est plus nécessaire», et ils rebrousseront chemin sans l’interroger».

Reference :
Rawdhat al-Muttaqîn, 1/ 458
??????????????????

Al-Majlicî, citant l’Imam Muhammad al-Bâqir (as) et l’Imam Jafar al-Sâdiq (as), écrit dans al-Mahâsin:
??«Lorsque le croyant mort est enterré, six visages, dont chacun est plus beau, plus parfumé et plus propre que les autres, entrent avec lui dans la tombe.

Ils s’installent respectivement dans six endroits différents:
à sa droite, à sa gauche, derrière lui, devant lui, à côté de ses pieds, et le plus beau d’entre eux se met du côté de sa tête.

Lorsque l’interrogatoire et les supplices se dirigent vers l’un des six côtés, le visage qui s’y trouve installé les empêchent de l’atteindre.

Le visage le plus beau demande alors aux autres visages:

«Mais qui êtes-vous? Qu’Allah vous récompense bien de ma part».

Là, le visage installé à la droite du mort répond: «Je suis As-Salât (la Prière)»,

celui installé à gauche: «Je suis la Zakât»,

celui qui fait face au mort: «Je suis le Jeûne»,

celui qui se trouve derrière lui: «Je suis le Hajj (le Pèlerinage de la Mecque)»,

et celui installé près de ses pieds: «Je suis les bonnes actions et la bienfaisance envers les frères croyants».

Et puis les cinq visages demandent ensemble, à leur tour au plus beau visage: «Et toi, qui es si beau et si parfumé, qui es-tu?».

❤️Il répondra: «Je suis la Wilâyah (l’attachement à la Direction) des Ahl-ul-Bayt (as).

Reference :
Bihâr al-Anwâr, 6/ 134