Les actes à faire pour la Nuit du 19 Ramadhân

Première des trois nuits d’Al Qadr
La Nuit d’Al Qadr dont parle le Coran est l’une des trois nuits suivantes du mois de Ramadhân : la nuit du 18 au 19, ou celle du 20 au 21 ou celle du 22 au 23.
Mais la législation et les traditions islamiques veulent qu’on considère chacune de ces nuits comme étant la Nuit d’Al Qadr afin que l’on soit sûr et certain de ne pas manquer cette Nuit grandiose. En effet, la Nuit d’Al Qadr a des mérites incalculables; aucune autre nuit n’est égale à la Nuit d’Al Qadr : les actes de piété accomplis pendant cette nuit valent mieux que les actes de piété accomplis durant mille mois. Et c’est en cette nuit que le destin des gens est scellé et que les Anges descendent sur terre sur Ordre d’Allàh, pour se rendre auprès de l’Imam du Temps (l’Imam Mahdi aj) afin de lui montrer tout ce qui a été décrété pour chaque créature.

1. Accomplir un ghousl (ablution totale) :
Selon ‘Allâmah al-Majlissi, il vaut mieux que ce ghousl soit accompli au coucher du soleil afin qu’on soit en état de pureté rituelle lors de la Prière de ‘Ishâ’.

2. Accomplir 2 rak‘ats de prière
Dans chaque rak’at, réciter la Sourate Al-Fâtihah puis 7 fois la Sourate Al-Ikhlâç.
Et tout de suite à la fin de la prière,

Dire 70 fois :

ASTAGH-FIR-ULLAHA WA ATUBU ILAYAHI
(Je demande pardon à Allàh et je me repens auprès de lui.)

Dire 100 fois :

ASTAGH-FIR-ULLAHA RAB’BI WA ATUBU ILAYAHI
(Je demande pardon à Allàh mon Seigneur et je me repens auprès de Lui.)

Dire 100 fois :

ALLAHUMA-L‘AN QATALATA AMIR-IL-MU’MININA
(Mon Dieu! Maudis l’assassin du Prince des Croyants – L’Imam Ali (as))
Selon un hadith, quiconque accomplit cet acte, Allàh lui pardonne ainsi qu’à ses parents dès qu’il a fini.

3. Prendre le Coran dans ses mains, l’ouvrir et dire :

ALLAHUMMA INNI AS’ALUKA BI-KITABIKAL MOUNZAL WA MA FIHI WA FIHI ISMUK-AL-AKBARU WA ASMA’UK-AL-HUSNA, WA MA YUKHAFU WA YURJA AN TAJ‘ALANI MIN ‘UTAQA’IKA MIN-AN-NAR-I

(Ô mon Dieu! Je te demande – par Ton Livre et ce qu’il contient, et il contient Ton Grand Nom et Tes beaux Noms, ainsi que tout ce qu’on craint et tout ce qu’on souhaite – de me placer parmi ceux que Tu affranchis du feu de l’Enfer!)
Puis, demander à Allàh ce que l’on veut et ce que l’on souhaite.

4. Poser le Coran sur la tête et dire :

ALLAHUMMA BI-HAQQI HATHA-L-QUR’AN WA BI-HAQQI MAN ARSALTAHU BIHI WA BI-HAQQI KULLI MU’MININ MADAH-TAHU FIHI WA BI-HAQQIKA ‘ALAYHIM FALA AHADA A‘RAFU BI-HAQQIKA MINKA

(Ô mon Dieu! Par le droit (le mérite) de ce Coran, par le mérite de celui par lequel Tu l’as révélé, par le mérite de tout croyant que Tu y as complimenté, et par Ton Droit sur eux tous, car personne ne connaît mieux Ton Mérite que Toi)
Dire 10 fois chaque réplique :

BIKA YA ALLAH
(par Toi, ô Allàh!)

BI-MUHAMMADIN
(par Mohammad!)

BI-‘ALIYY-IN
(par Ali!)

BI-FATIMATA
(par Fatima!)

BI-L-HASANI
(par Al Hassan!)

BI-L-HUSAYNI
(par Al Houssen!)

BI-‘ALIYY-IBN-IL-HUSAYNI
(par Ali fils d’Al Houssen!)

BI-MUHAMMAD-IBNI-‘ALIYY-IN
(par Mohammad fils de Ali!)

BI-JA‘FAR-IBNI MUHAMMADIN
(par Ja’ffar fils de Mohammad!)

BI-MUSA-BNI-JA‘FARIN
(par Moussa fils de Ja’ffar!)

BI-‘ALIYY-IBNI-MUSA
(par Ali fils de Moussa!)

BI-MUHAMMAD-IBNI-‘ALIYY-IN
(par Mohammad fils de Ali!)

BI-‘ALIYY-IBNI-MUHAMMADIN
(par Ali fils de Mohammad!)

BI-L-HASAN-IBNI-‘ALIYY-IN
(par Hassan fils de Ali!)

BI-L-HUJJATI
(par l’Argument!)
Puis exprimez vos requêtes et demandez à Allàh d’accepter vos douas, vos prières et vos vœux, lesquels seront exaucés, inshâ’Allàh!

5. Lire le doua suivant :
Selon Al Kaf’amy, l’Imam Zaynoul Abédine (as) avait l’habitude de réciter cette invocation durant les nuits d’Al Qadr en position assise, en étant debout, dans ses roukous et dans ses prosternations.
ALLAHUMMA INNI AMSAYTU LAKA ABDAN DAKHIRAN, LA AMLIKU LINAFSI NAF AN WA LA DARRAN, WA LA ASRIFU ANHA SU’AN, ASHHADU BIDHALIKA ALA NAFSI, WA A TARIFU LAKA BIDA FI QUWWATI, WA QILLATI HILATI, FASALLI ALA MUHAMMADIN WA ALI MUHAMMADIN, WA ANJIZ LI MA WA ADTANI, WA JAMI A ALMU’MININA WALMU’MINATI, MIN ALMAGHFIRATI FI HADHIHI ALLAYLATI, WA ATMIM ALAYYA MA ATAYTANI, FA’INNI ABDUKA ALMISKINU ALMUSTAKINU, ALDDA IFU ALFAQIRU ALMAHINU, ALLAHUMMA LA TAJ ALNI NASIYAN LIDHIKRIKA FIMA AWLAYTANI, WA LA GHAFILAN LI’IHSANIKA FIMA A TAYTANI, WA LA AYISAN MIN IJABATIKA WA IN ABTA’AT ANNI, FI SARRA’A AW DARRA’A, AW SHIDDATIN AW RAKHA’IN, AW AFIYATIN AW BALA’IN, AW BU’SIN AW NA MA’A, INNAKA SAMI U ALDDU A’I.

(O Allàh! En cette nuit je me présente humblement devant Toi, je n’ai aucun contrôle sur ce qui peut m’être bénéfique ou sur ce qui peut me nuire, je ne suis pas en mesure de me défaire du mal qui m’habite et je témoigne ici contre moi-même.
Je reconnais ma faiblesse et mon incapacité à gérer mes affaires alors je Te demande de prier sur Mohammad et sur la famille de Mohammad et je Te demande d’accomplir Ta Promesse envers moi et envers tous les croyants et les croyantes, c’est-à-dire Ton Pardon durant cette nuit et de m’octroyer ma part de Bienfaits car véritablement je suis Ton serviteur misérable, humble, faible, indigent et humilié.
O Allàh! Ne me laisse pas oublier les bienfaits que Tu m’as accordés et ne me laisse pas oublier Ta Bonté! Ne me laisse pas désespérer de Ta Réponse même si elle tarde à venir, que ce soit dans la prospérité ou l’adversité, dans la difficulté ou le confort, dans le bien-être ou l’épreuve, dans la misère ou la félicité car Tu écoutes et acceptes les invocations dans toutes les conditions.)

6. Lire le doua suivant

ALLAHUMMA-J‘AL FIMA TAQ-DHI WA TUQADDIRU MIN-AL-AMR-IL-MAHTUMI, WA FIMA TAFRUQU MIN-AL-AMR-IL-HAKIMI FI LAYLAT-IL-QADRI, WA FIL-QADHA’-IL-LATHI LA YURADDU WA LA YUBADDALU, AN TAKTUBANI MIN HUJJAJI BAYTIK-AL-HARAMI, AL-MABRURI HAJJUHUMU, AL-MACH-KURI SA‘YUHUMU, AL-MAGH-FURI THUNUBUHUMU, AL-MUKAFFARU ‘ANHUM SAYYI’ATUHUM, WA-J‘AL FIMA TAQ-DHI WA TUQADDIRU AN TUTILU ‘UMRI WA TUWASSI‘A ‘ALIYYA FI RIZQI.

(O mon Dieu! Fais que je sois, dans tout ce que Tu décrètes et tout ce que Tu décides par rapport à ce qui se produira inévitablement, et dans toute Sagesse que Tu annonces en cette Nuit du Destin, et dans le Décret qui ne sera ni mis en échec, ni changé, au nombre des Pèlerins de Ta Maison Sacrée, dont le pèlerinage sera agréé, dont l’effort sera remercié, dont les péchés seront pardonnés, dont les actes de malfaisance seront expiés. Et fais que lorsque tu décrètes et décides, Tu m’accordes une longue vie et une large subsistance.)

Puis, demander à Allàh ce que l’on désire.

8. Accomplir la visite pieuse (ziyârah) de l’Imam Houssen (as) : Selon un hadith, durant la nuit d’Al Qadr un crieur crie au septième ciel, de l’intérieur du Trône : « Allàh pardonnera les péchés de celui qui se rend au mausolée de Houssen (as) en cette nuit. »

9. Veiller toute la nuit en accomplissant toutes sortes d’actes de piété car selon un Hadith : « Quiconque veille durant la Nuit d’Al Qadr, tous ses péchés sont effacés même s’ils sont aussi nombreux que les étoiles dans le ciel…. »

10. Lire le Doua Jawshan-e-Kabeer

11. Accomplir 100 rakats de prière: (ou autant de rakats que l’on peut) Dans chaque rakat, réciter la Sourate Al-Fâtihah puis 10 fois la Sourate Al-Ikhlâç.

12. Réciter la Mounajat de l’Imam Ali (as)

13. Réciter le Doua-e-Makarimoul-Akhlak

Selon ‘Allâmah al-Majlissii, le meilleur des actes d’adoration pendant les trois nuits de Qadr sont l’Istighfar (dire Astaghfiroullâh: je demande pardon à Allàh), le Doua (prière de demande) pour l’exaucement de nos besoins de ce monde et de l’Au-delà, pour nous-même et pour tous les croyants, en particulier pour nos parents et nos proches qu’ils soient vivants ou qu’ils soient morts, le Zikr (l’invocation d’Allàh), la Prière (Salvat) sur le Prophète Mohammad (saw) et sur sa Progéniture, et tout cela, autant de fois que possible.